Boy Erased au cinéma, ou comment soigner l’homosexualité

Au USA, ce sont 36 états qui ne disposent toujours pas de loi interdisant les thérapies de conversion. D’après Human Rights Campaign, les jeunes LGBTQI sont 8 fois plus susceptibles de faire une tentative de suicide, 6 fois plus susceptibles de souffrir de grave dépression et plus de 3 fois plus susceptibles de prendre des drogues, et de courir le risque d’être séropositifs, ou de contracter une MST. Pour l’Association Américaine de Psychiatrie, la dépression, l’angoisse et les comportements autodestructeurs peuvent grandement se développer suite aux thérapies dites « réparatrices ».

 

Laisser un commentaire