Clin d’œil à Mylène Farmer

Les clins d’œil de Mikl Mayer ne manquent pas. Ses albums sont remplis de références aux artistes ou aux univers qu’il aime. Aujourd’hui, on évoque le cas Mylène Farmer !

Mylène Farmer, c’est qui ?

La question est tout de même osée… Qui ne connaît Mylène Farmer, avec des chansons telles que Libertine, Désenchantée, Pourvu qu’elles soient douces ou même ses duos avec Sting, LP, Moby ou même Seal ?

Et tous ces records ! Huit albums de diamant dont cinq ont dépassé le million d’exemplaires vendus en France, record de ventes pour un double album live, record de ventes pour un best of, record du nombre de singles classés numéro 1 dans le top singles français, record du nombre de singles classés dans le top 10 du top singles français (55 titres exactement), record de singles extraits d’un même album classés n°1 dans le top singles français et un tas d’autres encore mais là, ça commence à vous montrer un peu l’ampleur…

Elle est aussi actrice… Mais ça, c’est plus confidentiel. On la retrouve dans Giorgino, un film sorti en 1994, du réalisateur de ses premiers clips, Laurent Boutonnat. Un échec énorme, mais faut dire que le film est quand même très (trop) long. Puis elle a joué dans Ghostland, qui a tout de même eu son petit succès.

Les références

Il y a tout d’abord le personnage de Mylène dans Les d’jeunes, la tante du héros. Une femme très libre, qui ne paraît pas pudique, mais pourtant… On ne sait pas grand chose sur elle…

On peut aussi noter ce passage, chanté par Tristan dans Mes papas avant moi , Mylène étant une icône gay… Mais bon, on vous rassure, aimer Mylène ne veut pas dire que vous l’êtes non plus !

.

Laisser un commentaire