Etat des lieux de la bande dessinée en France

Cette année, le ministère de la culture et le centre national du livre souhaite mettre en avant les production française de bande dessinée et ses auteurs. L’occasion pour nous de revenir un peu sur la situation actuelle.

En croissance constante depuis quelques années, les ventes de BD ne sont pas prêtes de ralentir : entre 2008 et 2018, elles ont gagné 34 %. Dernièrement, le Syndicat de la librairie française évoquait encore une croissance des ventes BD de 7,4%, entre 2018 et 2019. Toujours d’après le syndicat, les BD représentent désormais 13 % des ventes totales des librairies.

L’expression « BD » recouvre également les comics et les mangas. Ces derniers sont particulièrement porteurs, avec une croissance de 11 %, en valeur, entre 2017 et 2018.



Derrière la littérature générale et la littérature jeunesse, le secteur de la bande dessinée produit pas moins de 78 millions d’exemplaires par an, dont 60 % de nouveautés, ce qui en fait le secteur qui s’appuie le plus sur la nouveauté.

Pour la production en termes de titres, cette fois, et non d’exemplaires, la bande dessinée se place en 4e position, avec 10.245 titres par an, dont 42 % de nouveautés, soit 10 % de la production éditoriale.

Du côté des ventes, 60 millions d’exemplaires de bandes dessinées, comics et manga ont été vendus en 2018, ce qui représente 14 % des ventes totales de livres, en volume. Ces exemplaires vendus représenteraient 276 millions €, soit 11 % du chiffre d’affaires annuel de l’édition française. Rien que ça !

Laisser un commentaire