John

 

Bande dessinée : Les d’jeunes (Tome 4)

Les traits du personnage de John ont été repris de l’acteur John Travolta qui, selon l’auteur peut paraître aussi attendrissant que terrifiant.

John, tout simplement

Le personnage de John n’a pas l’air très chaleureux au premier abord… Ni au 35e abord en fait. C’est un homme qui intrigue dès le début du 4e tome des d’jeunes. On ne sait pas qui est John, on prononce simplement son prénom et on imagine déjà de lui qu’il est capable de choses horribles.
C’est à peines quelques pages plus tard qu’il apparaît pour de bon et rien que le titre de la planche nous aiguille un peu « La menace John ». Et s’il parle de hasard, on peut facilement comprendre que c’est de l’ironie car en réalité son métier de policier l’aide pour beaucoup de choses. Retrouver des gens, cacher des meurtres, commettre des meurtres… Le pauvre n’est pas aidé il faut dire, sa mère y est pour beaucoup dans les gênes psychopathes puisqu’elle croupit en prison pour avoir tué sa femme. Un bel exemple dont il a dû s’inspirer… Mais comme on dit, la pomme ne tombe jamais loin de l’arbre.

On ne peut pas en vouloir à un père de ressentir le besoin de rencontrer son fils biologique. Pour autant, on sent dès son apparition que ça va mal se passer. Son air froid, sa carrure imposante…
Bon comédien en tout cas ! Car en présence de Justin, le pic à glace se transforme en bisounours. Câlins, sourires… On y croirait presque. Un parfait manipulateur.

J’ai vraiment cru à sa bonne foi, parce que je suis un peu naïve. Il parle de seconde chance, donne sa version de l’histoire en approuvant celle de son ex-femme… Tout pour plaire. Le but est de toute façon simple : « acheter » l’amour de son fils.

Et certainement qu’il l’aime sincèrement son fils. D’une manière tellement extrême qu’elle en est malsaine et qui le poussera même à commettre des meurtres. Enfin, on imagine sans mal que ce n’était pas le premier. C’était sans compter sur l’intelligence de Justin et son courage à toute épreuve ! Je vous invite à relire l’album pour en connaître le dénouement, mais je vous prie de croire qu’il n’est pas des plus joyeux… Une fin noire pour un personnage pourri jusqu’à la moelle.

Alexandra Leblond

Laisser un commentaire