La police au centre du prochain album de Mikl Mayer

Un service de police sera au cœur d’une intrigue inédite dans le prochain album « Mes papas avant moi » de Mikl Mayer, alors que les propos lancés par Camélia Jordana dans l’émission de Laurent Ruquier « On n’est pas couché » sur France 2 sur les violences policières font l’objet d’une polémique.

Camélia Jordana a créé une vive polémique en déclarant « ne pas se sentir en sécurité devant la police » en tant que personne racisée. Depuis, une vague de haine a surgi sur la toile, avec le hashtag #JeNeSuisPasCommeCameliaJordana, mais a vu également apparaître de nombreux témoignages de soutiens comme Angèle ou Slimane.

Sur les réseaux, nombreux sont ceux qui ont ainsi pris la parole avec le hashtag #MoiAussiJaiPeurDevantLaPolice, et on retrouve parmi eux de nombreux LGBT rapportant des faits de violences policières, de discriminations ou d’humiliations.

Une police qui est également pointée du doigt par Mikl Mayer dans son prochain album. Parmi les scènes, on découvrira un agent de police aux propos inconsciemment discriminatoires, ou même une anecdote racontée par un serveur lors d’une enquête, que l’auteur a repris d’une histoire vraie. Voici un extrait :

Bien sûr, l’objectif de Mikl Mayer n’est pas, avec cet album écrit bien avant cette polémique, de jeter de l’huile sur le feu ou d’accuser la police d’homophobie, mais de faire prendre conscience de la maladresse ou de la méconnaissance du sujet par certains agents qui sont censés représenter l’ordre et la justice.

.

Laisser un commentaire