Lettre ouverte

Parce qu’il est important que nous fassions entendre nos voix, cette lettre ouverte montre mon sentiment d’indignité et de désarroi face à la crise que nous connaissons tous.

Nous avons applaudi le personnel soignant sans leur donner plus de moyens. Ils ont été les premières victimes d’une hypocrisie monumentale. L’autre est de toute évidence la culture, dont le gouvernement souhaite visiblement nous priver.

En fermant les cinémas, les théâtres, les librairies, puis en décidant de condamner les rayons librairies des grandes surfaces, ou encore des Fnac et Cultura, il suit là une logique que personne n’arrive vraiment à comprendre.

Tout d’abord, les questions que je me pose… En quoi une librairie est-elle plus dangereuse qu’un supermarché pour le virus ? Et à quoi sert de fermer tous ces rayons, mis à part bloquer l’accès à tout un secteur, en sachant que les librairies restent elles aussi fermées ? Amazon se frotte déjà les mains, et il sera le seul vrai gagnant de cette décision qui me semble absurde.

Et ce confinement, à quoi rime-t-il ? Les enfants vont toujours à l’école, les parents au travail. Seuls restent fermés la restauration et la culture. On continue de travailler, de se croiser, en tuant tout type de divertissement. Est-ce là la notion du confinement ? La propagation de la COVID-19 ne se fait-elle pas également sur notre lieu de travail et dans les établissements scolaires ? Et les universités qu’on a fermées, est-il nécessaire de rappeler que la plupart des étudiants travaillent également en dehors de leurs cours ?

Les victimes restent les mêmes, l’important reste l’économie. Car il semble également primordial que les produits les plus taxés se vendent, comme les cigarettes ou l’essence. Alors, le dindon de la farce, c’est qui ?

Certes, cette épidémie nous tue… mais nous, nous tuons aussi tout ce que nous avons construit… car que penser également de ces gens qui courent faire leurs courses, créant une pénurie alors que nous n’aurions même pas à en souffrir si nous ne changions pas nos habitudes ? Que penser de ces gens qui ne mettent pas le masque, se croyant intouchables alors qu’ils pourraient être malades sans le savoir et infecter leur entourage qui, lui, se protège ?

Je ne suis personne, je ne suis qu’un simple mec qui dessine des BD, comme il en existe un tas d’autres. Par ce message, je voulais simplement faire part de ma colère et de mon incompréhension. Peut être ne serez-vous pas d’accord avec ce que j’écris, nous avons chacun nos points de vue. Mais je tenais à faire partager mon sentiment, ma rage et ma tristesse, autrement que par un dessin, avec mes mots, et mon cœur.

J’en profite d’ailleurs pour remercier ceux qui me soutiennent, et j’espère vous apporter aussi du bonheur dans mes écrits, nous en avons tous besoin, encore plus aujourd’hui.

Mikl Mayer

.

Laisser un commentaire