Mylène Gaultier

 

Bande dessinée : Les D’Jeunes (à partir du tome 3)

Mylène Gaultier, tout simplement

Difficile de passer à côté du personnage de Mylène ! Connaissant l’univers de l’auteur Mikl Mayer, et à la lecture du prénom de ce personnage haut en couleurs, le rapprochement entre cette jeune femme et la chanteuse Mylène Farmer se fait tout naturellement. Quoi, vous ne le saviez pas ? Mylène est un personnage de fiction, inventé, mais présent pour rendre hommage à la chanteuse grandement appréciée de l’auteur. On peut le remarquer à certaines tenues, coiffures, mais aussi à son côté fantasque et extravagant.

Elle fait une entrée remarquée dès le tome 3 et vient chambouler la petite vie de famille de sa soeur. Allez, on a tous connu ça : le proche qui ne vient « qu’un week-end » et qui finit par rester plusieurs semaines ! Mais vos proches sont-ils du genre à se balader nus dans la maison ? Car elle oui.

Sa vie amoureuse est tout aussi tumultueuse que sa personnalité. Elle a eu plusieurs maris, des relations suffisamment courtes pour ne pas avoir à les enterrer comme elle l’a si bien dit avec tact pendant l’enterrement, et fait même de l’effet auprès des adolescents ! Mylène plait, et elle aime plaire. Et selon nos sources, elle aurait 39 ans… Enfin, pardon, 30 ans depuis 9 ans !

C’est une tante exemplaire pour Justin ! Elle n’hésite pas une seconde à aller le chercher dans la forêt après son « altercation » avec Madame Rowling… Enfin, elle vole à son secours bien sûr, après avoir pris un bain et s’être maquillée afin d’être au top dans toutes les circonstances ! N’est-ce pas l’intention qui compte ?

Mylène ressemble un peu à un enfant tanguy dont on a du mal à se séparer et qu’on n’arrive pas à virer de chez soi. Elle a un regard sur tout, un avis sur tout, et devient la principale coach en amour de Justin qui en a bien besoin !
Elle a toutefois ses limites et n’hésite pas à s’éclipser quand sa soeur annonce à Justin que son père n’était pas vraiment son père.

Malgré son côté extravagant, il lui arrive d’avoir la tête sur les épaules et d’être un bon soutien pour son entourage. Que ce soit pour Justin qu’elle soupçonne homosexuel, ou pour Kim après le décès de sa maman. Mylène reste quelqu’un d’humain avec qui on peut certainement parler d’à peu près tout.

Dans le dernier tome des d’jeunes on peut clairement voir qu’elle n’a aucune patience et qu’elle n’est pas très douée pour gérer une maison toute seule. Mais qui n’a jamais voulu balancer une télé par la fenêtre après tout ? Elle prend à cette occasion un tout nouveau rôle qui ne lui convient pas beaucoup, la faisant passer du parasite qui squatte à chef de famille pour quelques jours. Elle sait cependant être autoritaire quand il le faut et gère d’une main de mettre la situation entre Kim et Justin, à savoir leur bébé à venir. On peut en conclure qu’elle aime sa famille et que derrière toutes ces folies se cache un côté protecteur. Elle n’hésite pas à gérer la situation et somme à Kim de disparaître et de ne pas impliquer Justin dans cette grossesse. Elle prend un risque, et il paie car Kim finit par céder et accepter son chantage.

Je pense que Mylène a son importance, comme chacun des personnages de ces BD. Elle apporte un vent de fraîcheur quand tout n’est que tristesse, après le décès de Roger. On peut penser sa désinvolture comme un manque de respect mais, selon moi, sa bonne humeur et ses maladresses allègent l’ambiance dans la famille. Elle soutient sa soeur, à sa façon, mais qui peut l’en blâmer vraiment ? Au fil des pages, elle trouve son importance, son rôle, et ne cesse d’évoluer et de montrer toute l’étendue de sa personnalité.

C’est en tout cas un personnage qui m’a beaucoup amusée dans sa façon d’être. Aucun tact, avec une vision des choses bien à elle et aucune gêne, une vraie bête de scène !

Alexandra Leblond

Laisser un commentaire