Trois questions à… Melissa Mars

Melissa Mars by Robert Presutti
Elle fait ce qui lui plaît, et alors ? Elle écrit depuis l’âge de 16 ans aussi bien des films ou les chansons de ces albums. La chanteuse et actrice Melissa Mars n’a peur de rien, et a accepté de répondre à nos trois questions.
 
 
Tu as été révélée au grand public par 1980, ton duo avec Pascal Obispo et ton rôle dans la comédie musicale « Mozart l’opéra rock ». Quel souvenir gardes-tu de ces expériences ?
 
Le premier mot qui me vient à l’esprit est MAGIE. Oui… ce sont deux experiences qui se sont posées sur ma route comme par magie… Les étoiles se sont alignées, le chemin s’est tracé… et je me suis retrouvée transportée dans un rubixcube à voyager dans le temps et au sommet des charts. Premier arrêt en “1980”, puis en 1770 dans des robes féériques au temps de Mozart… Que de jolis souvenirs sont gravés dans ma mémoire. En particulier, les sourires, les milliers de sourires de fans qui continuent à ce jour à nous envoyer des sourires et des bulles d’amour.  
 
 
Tu es également actrice. Quel serait le rôle idéal pour toi ?
 
J’ai eu l’honneur d’avoir quelques rôles qui font partie de mon idéal, comme Aloysia dans Mozart L’Opera Rock, le double rôle de Queen Lale / Amira dans Curse of Mesopotamia, la fragile Polly dans le court-métrage du même titre Polly, qui m’a valu plusieurs prix d’interprétation, ou encore le rôle de Dr Corsini dans le film TZW Titan Base qui sort prochainement aux USA… et d’autres encore. 
Ces personnages sont très excitants à créer pour moi car ils ont une complexité, et portent un masque sombre qui cache des blessures profondes. C’est ce que j’aime explorer dans un personnage, me plonger dans son ombre pour le ramener à la lumière… 
 
 
 
En France, « mes papas et moi » est la seule BD centrée sur une famille homoparentale, un sujet qui fait beaucoup débat. Quel est ton sentiment là-dessus ?
 
Entre “j’ai deux papas” et “Papa M’aime Pas”,  je choisis bien évidemment la première option! 
“Papa M’aime Pas” est non seulement le single qui a démarré ma carrière et m’a catapultée dans le paysage musical français, et aussi un sujet qui continue de m’inspirer dans mes œuvres créatives, mais ce n’en est pas moins une blessure. Je n’ai pas lu la BD, je suis curieuse d’en savoir plus, mais pour moi l’idée d’avoir deux parents du même sexe, ne fait pas débat. 
Tout ce qui sort des conventions établies dans le passé fait malheureusement débat! 
Pourtant les familles monoparentales et des parents qui abandonnent leurs familles, ça, ça ne fait pas débat. Ça crée des cas, ou des artistes, comme moi. 
De plus, si on se met dans la peau de ce couple, il leur a fallu beaucoup d’amour pour transcender les conventions, le regard des proches… des autres… parce qu’on est encore dans une société en transition… Alors quand ils arrivent enfin à avoir un enfant… je pense que tout ce qu’ils ont à lui offrir, c’est de l’amour. L’essentiel.
Alors… si un enfant a deux papas ou deux mamans, j’ai envie de dire Et Alors ! 
 
 
Site Internet : melissamars.com
 
 

Laisser un commentaire