Covid-19 : Projet en danger

Depuis plusieurs mois, Mikl Mayer travaille sur un nouvel album. Mais la crise sanitaire pourrait mettre le projet en danger.

Le sujet était ambitieux. Mikl Mayer avait prévu de publier pour 2021 un album de 120 pages. Le projet devait même être publié partout en France. Une nouvelle qui aurait dû normalement être annoncée prochainement, avec un titre et une date de sortie…

Malheureusement, la crise sanitaire est passée par là, et elle n’épargne personne. En effet, la moitié des petites maisons d’édition pourrait mettre la clé sous la porte.

Dans une interview pour France Info, Antoine Gallimard explique que l’édition « est particulièrement touchée » par le confinement. Il prévoit une réduction de parutions de livres de l’ordre de 40% jusqu’à la fin de l’année. Lui-même a déjà annoncé perdre près de 90% de son chiffre d’affaires…

Parmi toutes les conséquences de l’épidémie, il y a aussi la fermeture des salons du livre et des rencontres littéraires, « véritables vitrines », qui handicape lourdement les petites maisons d’édition. Un manque à gagner « énorme » pour Frédéric Araujo, directeur de AKFG Éditions. Inquiet pour l’avenir de son métier et celui de ses collègues, il a décidé de lancer une pétition intitulée « Sauvons nos petites maisons d’éditions » afin d’alerter le gouvernement sur la situation. « Nous avons déjà des difficultés à imposer nos titres, nous avons subi de plein fouet les grèves cet hiver, alors là, la crise sanitaire c’est le coup de trop. »

Laisser un commentaire