3 questions à… Alexandra Leblond

Alexandra travaille pour Mikl Mayer depuis plusieurs années déjà. Etudiante, elle vit à Dijon et nous évoque, entres autres, sa collaboration avec l’artiste.

 

Comment as-tu rencontré Mikl Mayer ?

Pour être honnête je ne me souviens plus de la façon dont j’ai découvert la page de Mikl. Par contre, je me souviens avoir vraiment accroché avec son travail et surtout avec la cause qu’il défendait et défend toujours.

Je suis sa page depuis de nombreuses années maintenant, si bien que je ne saurais plus dire combien… Mais c’est quelqu’un de très accessible alors j’ai envoyé un message privé sur la page pour lui proposer mon aide et le feeling est très bien passé.

Qu’est-ce qui t’a marqué chez lui ?

Ses valeurs, sa gentillesse envers ses fans et bien entendu ses dessins. J’adore les bandes dessinées et c’est également un sujet qui me tient à coeur alors réunir les deux je trouvais ça génial. Je pense que c’est une bonne façon de rendre cette cause plus visible et il le fait admirablement.

Aujourd’hui, après un an et demi de collaboration, je peux affirmer que ce qui me marque le plus c’est sa détermination. Ce n’est pas toujours facile, mais Mikl persévère et donne tout ce qu’il a pour satisfaire sa communauté.

Qu’est-ce qui te plaît tant dans son univers ?

Ce qui est étonnant avec les bandes dessinées de Mikl, c’est que même en connaissant toute l’intrigue à l’avance, j’arrive à être émue, rire, parfois pleurer devant ses dessins. Ses personnages sont attachants, juste assez stéréotypés pour en rire mais à la fois très humains et authentiques par certains détails. L’humour est encore le meilleur moyen de faire passer un message, selon moi. Bien sûr, son travail est souvent à prendre au second degré ce qui rend le tout plus intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *