News

Le grand n’importe quoi de la censure

Le politiquement correct a des fois des raisons que la raisons elle-même ignore. La censure sur Facebook est très aléatoire, et quelques fois il est même plus choquant de voir ce qui peut-être censuré !

L’an dernier, “Le monde selon Loïc” a été victime de la censure made in Facebook. Le dessin mis en cause représentait le héros, nu, tenant à la main un coeur disant “aime-moi !”, ce que Facebook n’a pas du tout aimé :

Une censure qui a n’est pas vraiment comprise, étant donné toutes autres photos que l’on peut croiser sur le réseau. Qu’importe, une autre affiche est réalisée, cette fois-ci beaucoup moins osée… Pourtant, elle sera également censuré, avec des raisons qui sont toujours à ce jour incompréhensibles.

Afin de répondre à cette censure, Mikl Mayer a alors décidé de publier un dessin de Nouvel An très provoquant, où les fesses du héros de la bd à succès serait clairement visibles.

Malgré le caractère osé du dessin, aucune censure… Rien ! Alors que se passe t-il ? 

Facebook n’ayant donné plus de précision sur les censures concernant les deux premières affiches, le flou reste total… Pourtant, et si ce n’était pas les dessins qui posaient problème, mais le texte ? Il était le suivant :

Synopsis : Loïc, un jeune célibataire, gay et séropositif, à toujours privilégié les histoires sans lendemain. Son quotidien va pourtant être chamboulé par la rencontre de son nouveau voisin…

Bien que le mot sexe est été évité afin de ne pas troubler les plus jeunes, rien ne semble pourtant si dérangeant… Qu’est-ce qui peut bien mériter la censure de ces publications ? Le fait que l’histoire évoque la vie d’une séropositif serait-il finalement le problème ? La question mérite tout de même d’être posée, et si elle en était la raison, elle démontrerait la sérophobie qui règne dans ce monde…

.

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mikl Mayer

GRATUIT
VOIR