3 questions à… Jonas Ben Ahmed

Jonas est une personne simple et touchante. Après être apparu dans la célèbre série française « Plus belle la vie », il s’apprête à relever de nouveaux défis. Artiste engagé, récompensé du OUT d’or de la personnalité LGBTQI de l’année, il a accepté de répondre à nos 3 questions.

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Jonas Ben Ahmed et je suis de Lyon. Premier acteur transgenre dans une série populaire française.

Quelles difficultés as-tu pu rencontrer en tant que personne transgenre ?

Pour faire bref, et en général, car sinon on tombe dans un épilogue interminable, la transphobie.

Mais il ne faut pas oublier que la transphobie a un nombre incalculable de manteaux profondément différents. Autant de facettes que de personnes en fait. Parfois, la transphobie relève de la simple maladresse, souvent induite par l’ignorance ou tout simplement le manque d’informations… Par d’autres moments, la transphobie revêt un manteau bien plus sombre. Celui de la méchanceté et du rejet…

Tu vas collaborer avec Mikl Mayer pour « Mes papas & moi ». Pourquoi avoir accepté ?

Peu importe les cas de transphobie, il est important de changer les choses par l’information. En parler, c’est banaliser. Banaliser, c’est accepter. Et, à mon sens, l’art, sous toutes ses possibilités, est peut-être le meilleur moyen pour parler et pour banaliser.

J’ai vu, au travers de son travail que Mikl Mayer aspire aux mêmes choses : l’art pour éveiller…

C’est donc pour toutes ces raisons que j’ai accepté de travailler avec cet artiste confirmé, aux idéaux qui font échos aux miens !

Laisser un commentaire