3 questions à… Yoann Sover

Pour celles et ceux qui ne te connaissent pas encore, peux-tu te présenter ?

Me présenter ? Eh bien Yoann Sover, comédien depuis l’âge de 8 ans, une vraie passion, et j’ai la chance de beaucoup tourner (« Julie Lescaut » pendant pas mal d’années, « Sous le soleil », « Madame le Proviseur », beaucoup de sagas de l’été… un film aux États Unis , une série sur Amazon en anglais…).
Je fais aussi mon métier de comédien à travers le doublage où j’ai le kiff de doubler des comédiens que j’adore comme Zac Efron, Chad Michael Murray, Ben Whishaw (quel kiff d’aider James Bond à chaque film !) et beaucoup d’autres.
 
Je fais aussi beaucoup de théâtre, j’adore ça, c’est pour moi un cadeau de pouvoir incarner des messages, des histoires fortes, et de créer ces moments uniques de partage d’émotions entre comédiens et public et rencontrer ceux pour qui on fait ce métier.
 
J’ai eu la chance de réaliser un rêve de gosse pendant plusieurs années : présenter une émission jeunesse KD2A. Grâce à cela, j’ai pu m’investir dans des causes qui me tiennent à cœur, le Téléthon, le Sidaction, l’aide pendant le tsunami, faire plusieurs Fort Boyart pour aider des associations. En bref, j’aime que mon métier aille plus loin que le simple fait de me faire plaisir en jouant la comédie, j’aime aussi que ça ait un sens, une résonance avec mes valeurs et ce que je peux humblement apporter à ce monde.
 
Quel rôle t’a le plus marqué ?
 
Tous les rôles que je fais me marquent car ils sont tous différents. C’est comme dans la vie, tout le monde est différent, chaque rôle est fort et me marque.
 
Si je devais choisir, je dirais deux rôles : le film « Jean Moulin » de Yves Boisset avec Charles Berling, car ma grand-mère, qui m’a élevé, était résistante et j’ai grandi en écoutant ses Ave rires passées. Je lui rendais hommage. 
Et un autre rôle dans la saga « Le bal des célibataires »  de Jean-Louis Lorenzi avec Cristiana Reali, où je jouais une gueule cassée, survivant défiguré de la Première Guerre Mondiale qui va réapprendre à vivre et faire confiance à l’amour, que le vrai amour est plus que physique. Un rôle sublime.
 
Si tu étais une voix dans Mes papas et moi ?
 
Difficile de choisir car je peux me reconnaître dans les deux papas… un mix des deux… ah ben du coup le mix des deux, c’est le fils… merde je me suis perdu (rire)
Allez je dirais Florian… ou Tristan… bon allez un nouveau personnage encore plus barré qui pourrait arriver.

Laisser un commentaire